(plus ou moins indépendantes les unes des autres) pièces sonores et créations radiophoniques (à la croisée des genres poétiques narratifs et informatifs, politique et intimes-sensibles) en compatibilité avec le cours des choses tel qu’il va, et la poésie partie prenante de l’actualité, et à cet endroit-là j’aimerais donner de l’ampleur, de la voix du son à des entrelacements-embrassements de matières-manières d’écritures variées, à des embrasements, et continuer à faire ma poète ! donc auteure-poétesse, blablabli blablabla comme il se doit petite présentation : Quand je me présente, je dis souvent que c’est contre le tout venant de la parole que j’écris ; entre isolement du fragment, lignes, blancs et narration fabriquer du continu. que le poème vient de et tend toujours vers sans tout à fait, mais on ne peut pas non plus dire jamais ; quelque chose avance même infime. puis j’ajoute qu’à chaque fois c’est une manière/matière de rentrer dans le récit, réinventer un angle d'attaque ; est-ce la guerre ? possible. alors je crois ma langue «affective, affectée» que j’aimerais tant affectueuse. c’est aussi à travers la photographie, le collage “à la main” (j’y tiens comme quelque part découper-tourner-recoller le monde dans la recherche d’une prosodie visuelle), et la représentation (terme largement préféré à celui de performance) de mes créations sonores (comme présenter de nouveau puisque le corps dira probablement ce que le texte ne dit pas) que je lis, écris, interviens et poursuis sourire. (aussi membre aussi du collectif Ecrits/studio investissant les outils du son). et les voyages comme translations avec l’étranger, conspiration où nous pouvons respirer ensemble. voili voilà !