Studio Viziradio

Artiste: Marie Limoujoux

Jan Dau Melhau, une série documentaire de Marie Limoujoux

« Le temps des paysans, j’en suis, je ne serais jamais d’un autre et je dirais sa mémoire » dit Jan Dau Melhau dans la lettre au dernier paysan du Limousin

 Dans cette série documentaire, je déroule le fil d’une vie menée en solitaire, celle d’un homme productif, qui grâce aux gestes, aux mots et au bourdon de sa vieille à roue cherche à pérenniser une tradition paysanne et une langue morte.

Ses certitudes l’on parfois mené au regret. Les saisons nous guident lentement vers l’acceptation.  

 

Jan Dau Melhau Opus numéro 3 ,Été de Marie Limoujoux

Episode 3 d'une série documentaire en cours
 
Opus 3 est le troisième épisode d'une série documentaire sur Jan. Il me parle de la guerre d'Algérie et de son choix de devenir objecteur de conscience. Les musiques sont enregistrées par Marie Limoujoux lors du concert Melhau chante Brassens.
 
 

DOCUMENTAIRE

 

Jan Dau Melhau Opus numéro 2,Printemps de Marie Limoujoux

Episode 2 d'une série documentaire en cours
Opus 2 est le deuxième épisode d'une série documentaire sur Jan. Il introduit ses idées sur la mort de la langue occitane et sur les traditions paysannes.
 
Présenté en Juin 2018 au festival les yeux ouverts organisé par Lundi Soir et selectioné pour le prix au festival Longueurs d'Ondes 2020 dans la catégorie petites ondes. 


DOCUMENTAIRE

Jan Dau Melhau Opus numéro 1, Rencontre de Marie Limoujoux

Episode 1 d'une série documentaire en cours
Opus 1 est le premier épisode d'une série documentaire sur Jan. Je me rendais chez Jan pour enregistrer une émission sur les musiques occitanes pour Pince Oreille une émissions de musiques dont j'étais la chroniqueuse. J'ai fait la rencontre d'un homme hors du commun qui vit en dehors de toute socièté et convention. Cette émission fut notre première rencontre nos premiers échanges.
 

DOCUMENTAIRE

 

Simplement, rendre la prison sonore
un documentaire de Johan Gavlovsky et Marie Limoujoux

Simplement, rendre la prison sonore est un essai radiophonique laissant libre les paroles et les opinions sur la condition des détenus. Entre correspondances et témoignages, Marie et Johan ont souhaité se rapprocher d’un univers carcéral lointain, inaccessible et incompris.

Réalisation, Montage et Mixage : Marie Limoujoux et Johan Gavlovsky

DOCUMENTAIRE

 

 

SI JE PERDAIS MES OREILLES JE DEVIENDRAIS AVEUGLE — POÉSIE ET SON

Marie Limoujoux 

CREATION

 

PINCE OREILLE
Dans Pince Oreille on parle musique, son, littérature, découverte, voyage, enregistrement, souvenir, cinéma, mémoire et tradition. 
Marie nous plonge dans son univers et aime nous le raconter de mille et une façons.


PARTAGE

 

RESIDENCE WONDER LIEBERT / TAROT
Marie organise un tirage de carte de tarot avec Lucille Thièvre pour que Tom Giampieri et Simon Bérard
puissent démarrer leur résidence au Wonder Liebert sous une bonne étoile.

 

ESSAYER DE S'ABANDONNER A VIVRE
C’est dans les livres et dans les sons que chaque jour j’essaye de m'abandonner à vivre.
Je rassemble dans cette série sonore une littérature qui me désoriente et des sons qui parfois me questionnent
sur ma place dans ce monde. Aucun message et aucune intention derrière cette série sonore à part une envie
de crier ce que je n’arrive plus a garder, à part sur des disques durs.

1: T°°°°°°°°°°°°°°°°°°°O°°°°°°°°°°°°°°°°°°P
"N'apprends qu'avec réserve.
Toute une vie ne suffit pas pour désapprendre, ce que naïf, soumis, tu t'es laissé mettre dans la tête - innocent! - sans songer aux conséquences."
Poteaux d'angle ; Henri Michaux

2: GGGGGGGGGGGGGGGGGGG Grgrgrgrgrgrgrggggggggggggggggggggg
"L'ennui nivelle les énigmes, c'est une rêverie positiviste."
Syllogisme de l'amertume ; Emil Cioran

3: M/A/C/L/O/U
Vous voulez quoi au juste lorsque vous écoutez la musique par haut-parleur?

4:DRAPS
"Définir la beauté, c'est ne pas la comprendre."
Fernando Pessoa

5: Et Si Le Be Ton Devient Un Oiseau
Le promeneur écoutant, Michel Chion
Une nuit de vent en ville

6: Hacking Richard Serra Torsions Elliptique
"Il faut s'éloigner périodiquement de tout lieu où l'habitude a tué l'objectivité" goliarda sapienza, L'art de la joie.